• 17ème rencontres de l’Energie
    1
    Béatrice SANTAIS a participé, mardi 29 novembre 2016, aux 17ème rencontres de l’Energie qui se sont déroulés à la maison de la chimie à Paris. Le thème de cette journée était le suivant : « La révolution énergétique en...
  • Journée du Patrimoine à Jarrier
    2
    Béatrice SANTAIS a participé, vendredi 16 juillet dernier, à la journée du patrimoine à Jarrier, en compagnie notamment du Sous-Préfet de Saint-Jean-de-Maurienne, Monsieur Morgan TANGUY. A l’invitation du Maire de...
  • Inaugurations à Bessans
    3
    Béatrice SANTAIS s’est rendue à BESSANS, en compagnie de nombreux élus du territoire, le 1er septembre dernier pour inaugurer une station d’épuration, ainsi que la rénovation du centre de vacances la bessanaise. Ces...
  • Visite de Manuel Valls sur le Chantier du (...)
    4
    Béatrice SANTAIS a assisté, jeudi 21 juillet à l’inauguration, par le Premier Ministre, Manuel VALLS, du tunnelier FEDERICA, à St Martin la Porte, sur le chantier du Lyon Turin Ferroviaire. Le tunnelier commencera cet...

2012 / 2017

Il y a près de cinq années, j’étais élue députée de la troisième circonscription de la Savoie.

Cela aura été un grand honneur de vous représenter, de porter votre voix à l’Assemblée nationale, pendant cette mandature. Convaincue par la nécessité de légiférer à partir du terrain, j’ai eu à cœur de parcourir inlassablement nos territoires, en rencontrant, toujours avec plaisir, des citoyens, et des acteurs locaux, élus, chefs d’entreprises, représentants de salariés, d’associations. Je veux saluer l’implication avec laquelle mon suppléant François Chemin, conseiller régional et Maire de Fourneaux, m’a accompagnée durant ces cinq années.

Je retiendrai ici quelques dossiers marquants de ce mandat : ce fut d’abord de vraies réussites industrielles comme la reprise, avec le succès que l’on sait, du site de Rio Tinto Alcan à Saint-Jean-De-Maurienne par l’entreprise TRIMET ou le confortement du centre ONERA de Modane-Avrieux, pour lequel j’ai reçu une aide décisive du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian.

Le dossier de la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin, véritable infrastructure d’avenir pour la France et l’Europe, a lui aussi progressé. Ses enjeux économiques et écologiques pour notre territoire sont immenses. Je suis fière d’avoir voté à l’Assemblée nationale les lois ratifiant les accords internationaux permettant de poursuivre les investissements dans ce grand chantier.

En 2016, j’ai travaillé avec beaucoup d’intérêt sur « l’acte II de la loi montagne », un projet de loi définitivement adopté fin décembre dernier, qui permet l’adaptation du droit aux spécificités des territoires de montagne, en particulier dans les secteurs du développement économique, du tourisme, de l’urbanisme, de l’environnement.

Je regrette bien sûr que nos efforts n’aient pas permis de sauver l’usine SPIREL à Saint-Rémy-de-Maurienne ou de trouver un repreneur à MT Technology à Saint-Michel-de-Maurienne.

Ces dernières années, notre pays a été marqué par la gravité de la situation internationale et par les attentats. Face à ces évènements, nous avons agi, en modernisant le droit antiterroriste, en redonnant des moyens humains, matériels et financiers aux forces de sécurité et à la justice. Le Président de la République François Hollande, les gouvernements dirigés par Jean-Marc Ayrault, puis Manuel Valls, et Bernard Cazeneuve ont, malgré ces circonstances difficiles, réussi à amorcer le redressement de notre pays, favorisé la reprise, lutté contre le chômage, amélioré la compétitivité des entreprises et diminué le déficit budgétaire, tout en préservant le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

Notre majorité a mené le redressement économique et budgétaire avec le souci constant de la justice. C’est ainsi qu’ont par exemple été instaurés l’accès à une complémentaire santé pour l’ensemble des salariés, la généralisation du tiers-payant qui permettra d’éviter que certains de nos concitoyens renoncent à se soigner pour des raisons financières, le rétablissement du droit à la retraite à soixante ans pour les carrières longues, ou encore la garantie jeunes pour accompagner les plus vulnérables.

Le redressement de notre pays et la modernisation de nos institutions ne doivent pas avoir pour conséquence la dégradation de nos services publics, essentiels au bon fonctionnement de notre société. C’est pourquoi nous avons tenu l’objectif de soixante mille créations de postes dans l’Education nationale, parce que l’école est un service public primordial, en ces temps de doutes.

D’un point de vue sociétal, j’ai tout naturellement voté la loi ouvrant le droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels.

Enfin, ce quinquennat a marqué de véritables progrès environnementaux en bâtissant, notamment grâce à la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, un nouveau modèle énergétique pour notre pays. J’ai eu plaisir à participer activement à l’élaboration de cette loi, en tant que vice-présidente de la commission spéciale chargée d’étudier ce texte. J’ai également pris part à son application, comme rapporteure du budget de l’Energie en 2015 et en 2016, et de la loi relative à l’autoconsommation d’électricité et à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Par ailleurs, la COP 21, Conférence sur le climat organisée en 2015 par la France a abouti à un accord contraignant, qui s’impose aujourd’hui à tous les Etats pour limiter le réchauffement climatique.

La loi organique du 14 février 2014 interdit le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur, à compter des élections de 2017. Cette loi traduit la volonté de nos concitoyens de voir leurs élus pleinement consacrés à leur tâche, et leur désir de renouvellement du personnel politique. Après mûre réflexion, j’ai choisi de continuer à exercer mon mandat de Maire de Montmélian, ainsi que celui de Présidente de la Communauté de Communes de Cœur de Savoie, persuadée que la bonne santé démocratique de la France passe par une bonne santé de la vie de nos collectivités locales.

J’ai travaillé durant cinq ans avec conviction et détermination. Passionnée par la chose publique, je poursuivrai mon engagement plus localement, sans toutefois perdre de vue les défis auxquels notre pays est confronté. Soyez assurée de mon engagement pour l’intérêt général, pour l’avenir, dans les combats qu’il nous reste à mener.

Béatrice Santais